Cachés par la végétation envahissante,au bout du chemin, des traces de vies disparues,  anéanties par les années de labeur devant les forges, les fours , les presses dans la chaleur et dans le bruit ,reste des murs décrépis,des toits effondrés, des caves béantes ,

maison ouvirère

DSC_0057

éboulement

 

cave

friche 1

 

fraisans

détail porte

maison friche

témoins de vies laborieuses dans le refuge de ces maisons ouvrières d'un site industriel abandonné qui eut son heure de gloire à partir du milieu du 18° siècle